moiJe suis devenue une vraie passionnée à la minute ou j’ai essayé un snowbike pour la première fois en 2016. À ce moment là, c’était encore une machine peu connue au Quebec.

J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver de l’information à ce sujet. J’aurais vraiment apprécié avoir un site web contenant toute cette information. C’est pourquoi j’ai décidé de créer un site de référence et blog sur le snowbike. J’espère ainsi faire connaitre ce sport de plus en plus populaire et faciliter la recherche d’informations à ce sujet. Je vous invite donc à visiter la section MENU de mon site ainsi que les blogues à venir!

À PROPOS

J’ai débuté la motoneige hors piste en 2009 et j’ai tout de suite eu la piqûre pour ce sport. Puisque je suis de petite taille, j’ai longtemps essayé de trouver LA motoneige parfaite pour moi. Mais même avec la meilleure des machines, j’étais épuisé à la fin de la journée!

J’ai essayé le snowbike pour la première fois en novembre 2016 lors d’un voyage en motoneige dans les Chic-Chocs. Je ne croyais pas être capable de conduire ce gros 450 puisque je n’avais jamais fait de moto de ma vie et encore moins du motocross… Je suis tout de suite tombée en amour avec cette machine.

La sensation de liberté, la facilité en sidehill, sa légèreté, la manœuvrabilité en treeriding… Je n’en revenais pas!  Le lendemain ma motoneige que j’avais tant adorée était à vendre et j’ai acheté mon premier snowbike. Depuis je l’ai testé dans plusieurs conditions dont l’Ouest Canadien. J’étais très septique vu la grande quantité de neige qu’il y a là-bas mais c’est surprenant à quel point cette machine passe partout.

SPÉCIFICATIONS

C’est la machine parfaite pour le treeriding, le sidehill, les conditions plus techniques ou le bois serré. De par sa maniabilité, elle est beaucoup plus rapide qu’une motoneige dans de telles conditions. Sa légèreté la rend plus facile à déprendre une fois prise dans la neige.

La  conversion motocross – snowbike est vraiment facile et demande pratiquement aucune modification. En seulement 2 heures les roues sont remplacées par le kit de chenille et le ski. Il est préférable d’acheter un gros cylindré comme un 450cc ou 500cc 4 temps ou 300cc 2 temps car cela prend beaucoup de puissance pour faire tourner la chenille. Je vous recommande fortement les modèles avec un moteur à injection plutôt qu’à carburateur car ils sont plus faciles à démarrer l’hiver.

Pour ce qui est du choix de chenille, il y en a pour tous les goûts et les budgets. À vous de voir quel est le bon snowbike pour vous!!

Véronique Leblanc

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s